Commotion cérébrale – Aide pour détecter les symptômes

IDENTIFIER LE DANGER
Retirer le sportif de son activité

Cliquez pour consulter la petite « aide mémoire » de poche.

Quelques lignes explicatives sur les commotions cérébrales
(partagées par l’un de nos principaux commanditaires spécialisé dans les commotions cérébrales)

1. Indices visibles d’une commotion cérébrale

Les indices suivants, cumulés ou isolés, peuvent indiquer une commotion :

  • Perte de connaissance ou de réactivité
  • Rester couché immobile sur le sol/lenteur à se redresser
  • Instabilité debout/problèmes d’équilibre ou chute/incoordination
  • Se prendre ou se tenir la tête
  • Regard vide ou hébété
  • Confusion/ne plus savoir le lieu, le match, l’événement.

2. Signes et symptômes de commotion cérébrale

— Perte de connaissance — Mal de tête — Crise d’épilepsie ou convulsions — Étourdissement — Problèmes d’équilibre — Confusion — Nausée ou vomissement — Sensation d’être ralenti
— Somnolence — « Pression dans le crâne » — Émotivité accrue — Vue trouble — Irritabilité — Sensibilité à la lumière — Tristesse — Amnésie — Fatigue ou faiblesse — Sensation d’être « dans le brouillard » — Nervosité ou anxiété — Douleur dans le cou — Sensation de « ne pas se sentir bien » — Sensibilité au bruit — Problème de mémoire — Problème de concentration.

3. Fonctionnement de la mémoire

L’incapacité de répondre correctement à l’une de ces questions peut être le signe d’une
commotion.

« Dans quel stade sommes-nous aujourd’hui ? »
« À quelle mi-temps sommes-nous ? »
« Qui a marqué en dernier au cours de ce match ? »
« Contre quelle équipe avez-vous joué la semaine dernière/le dernier match ? »
« Votre équipe a-t-elle gagné le dernier match ?»

Rappel :
— Si vous avez un doute, l’athlète ne doit ni être laissé seul, ni conduire de véhicule.
— N’essayez pas de bouger le joueur (sauf pour dégager ses voies respiratoires).
— S’il porte un casque, ne le retirez pas, sauf si vous avez été formé pour le faire.

Source : Tiré de McCrory et al., Consensus Statement on Concussion in Sport. British Journal of Sports Medicine 47, (5), 201

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous souhaitons d'excellents moments d'entraînement et de compétition. Retenez notre devise « la prévention » afin de profiter des pistes pour toute la saison.
Cortex - Jean-Michel Leblanc, pht